Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Edmond Albius, c'est à lui qu'on doit la vanille !

 

Depuis que j'ai créé les boucles Fleur d'Albius, j'ai comme ce besoin d'en savoir plus à ce sujet.Je suis tombée sur La vraie couleur de la vanille. Et, les archives de Bourbon dt un des recueils est consacré justement à la vanille.

Souvenez-vs, ce livre je l'avais lu ds le cadre de mon challenge perso, Les nuits de la Lecture. Si au début, j'étais enthousiasmée par la poésie des mots, j'étais rattrapée par un je-ne-sais-pas-quoi.
 
Je m'explique. L'auteure à mon sens y fait une conclusion assez facile. Accusant presque Mr Beaumont de n'avoir rien fait pour Edmond. Pire encore, de s'être rangé du côté de M. Richard.

 

Ce dernier revendiquant la paternité de la découverte. Quand j'ai fait mes recherches pour la création du bijou, j'avais pas eu du tout cette impression.
 
Après la lecture des archives Bourbon, je reste d'autant + persuadée que Beaumont a au contraire fait beaucoup.
En effet, lui et son neveu Mézières Lepervanche ont présenté une requête en 1848 auprès du gouverneur Sarda Garriga pr qu'Edmond soit officiellement reconnu.
 
Cette demande fut transmise au Directeur de l'Intérieur. Mais, on soupçonne fortement M. Richard, alors directeur du jardin de l’État me semble-t-il et qui avait donc le bras long, d'être intervenu pour que cela soit perdu dans les méandres de la bureaucratie.
 
Pareil lorsque la romancière met un passage d'une lettre entre Beaumont et Vosly Focard. Où elle sous-entend que Beaumont passe la pommade à M. Richard en le qualifiant d'ami.
 

 

Cette même lettre est présente ds le recueil. Et moi ce que j'y vois, c'est une grande ironie. Il dit bien : " Par faiblesse d'esprit, défaut de mémoire ou autre chose, il s'est imaginé avoir fait la découverte de la vanille...laissons-lui la chimère".
 
Et ce n'est pas la seule lettre où il défend Edmond. En expliquant que ce dernier l'aidait ds la fécondation du jolifia et cassia.Ce qui aurait donné l'idée à Edmond pour la vanille.
 
Pareil quand elle insinue que Beaumont l'envoie se faire photographier se faire pardonner. C'est un service rendu à Vosly après que ce dernier soit intervenu ds la sortie de prison de l'esclave.
 
Aussi, je ne peux que vs conseiller ces archives qui st une mine d'or.Et, d'une réalité historique incontestable!
 
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article