Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des livres et moi !

 

Quand j'y repense, quelle aventure ce livre ! En le prenant à la médiathèque, j'avais en tête une autre idée. En le commençant, j'étais perdue. Je comprenais pas certaines expressions. Persuadée pourtant que ce livre était français.

Au bout de quelques pages, j'ai fini par comprendre que c'était québécois. Et qu'il y avait un lexique à la fin de l'ouvrage. Passé cette "déconvenue", Mr Roger et moi a été un véritable coup de cœur.

Je m'attendais pas à ces montagnes russes. Oscillant tour à tour dans le registre comique et dramatique. Le délicat passage à l'âge adulte d'une enfant dans un monde pas toujours tendre.

On y sourit, on y pleure. On gagne, on perd. Au fond, comme dans la vraie vie ! A consommer sans modération. Dans le style, ça me rappelle beaucoup John Green ou encore Susie Nielsen.

Je vous en parlais, il y a peu du Grisha universe. Deuxième tome cette fois-ci des aventures de Kaz et de sa bande. Comme j'étais contente de les retrouver, mon épaule et mon poignet un peu moins en raison du volumineux tome. Rien en comparaison du dernier JK Rowling policier qui avoisine les 800 pages !

Définitivement, Kaz va devenir un de mes personnages préférés littéraires. Pourtant, c'est pas un cadeau. Mais, j'apprécie toute sa palette d'émotions, de couleur. Et ce que Inej représente pour lui.

Idem pour Jasper et les autres. Ils ne sont pas parfaits mais au contact des uns et des autres, ils s'améliorent. Ils essaient en tout cas. Et, ils sont les uns pour les autres, de près et de loin, une famille.

De l'humour, de l'amour et de l'action. Et bien, des drames aussi. D'ailleurs, je suis un peu déçue du traitement d'un des personnages. A mon goût, trop vite expédié. J'ai un espoir fou que je garderai pour moi histoire d'éviter de vous spoiler. Et surtout parce qu'un tome 3 n'est pas à l'ordre du jour pour le moment. Nonnnnnnnnnnn!

Je suis tombée par hasard sur ce livre. Et, j'ai beaucoup aimé. J'ai une tendance pour l'Angleterre, les femmes détectives et l'ancien temps en ce moment. C'est une saga qui met en scène deux femmes détectives dans les années 40.

Un mariage royal n'est pas le premier tome. Donc, certaines choses m'ont échappées mais cela reste totalement accessible. On y voit le contexte d'après-guerre. Et, deux amies qui tentent de se reconstruire en créant leur propre agence de détectives.

Chose malaisée, vous imaginez pour l'époque. Et c'est ça que j'adore. Voir des femmes lutter contre une société patriarcale. Mais avec, intelligence et courage. C'est le genre de féminisme qui me parle.

Et puis, dans ce tome, il s'agit d'une affaire royale. Il se murmure que la princesse Elisabeth est tombée amoureuse d'un prince grec mais une lettre pourrait menacer cette idylle naissante.

Là encore, j'ai été un peu perdue. Trop de personnages, de noms de famille. De prénom d'apparence féminin mais attribué à des hommes. Bon, j'avais pas à commencer par le troisième tome non plus.

Je dois reconnaître que Jenny Colgan a le don de créer des histoires cosy, cocooning. Moi qui n'aime pas la pluie ni le froid, elle me donne envie de découvrir l’Écosse c'est vous dire !

Mais, j'ai un reproche à lui faire c'est le manque de profondeur de ses personnages. L'instant présent prime ; les émotions d'antan appartiennent au passé. Du coup, je peine à comprendre les actions de ses personnages. Et, à m'attacher à eux.

Surtout avec ses personnages masculins. Dans La charmante librairie des jours heureux que j'avais pourtant beaucoup aimé, j'ai pas du tout adhéré à Lennox. J'arrive pas à comprendre le fait de se mettre en couple avec quelqu'un dont on ne sait pratiquement rien. Quelqu'un qui ne parle jamais de son divorce, de ses blessures. Qui garde tout pour lui sans jamais se révéler.

J'en attendais beaucoup et j'ai été déçue. J'ai pas compris l'intérêt de deux récits. Je pensais que les deux allaient se croiser à un moment à un autre. Avoir une résonance, un impact dans la vie de chacun.

Au final, non. Toute la partie sur la fille était brumeux, de trop. Quitte à la raconter, il aurait mieux valu un livre à part. Quant à la partie sur le héros, il manquait un truc malgré des passages forts. Je pense notamment à la scène avec Wade et la confrontation avec le père.

En fait, j'ai eu l'impression d'arriver au milieu d'une histoire qui avait commencé sans moi. Comme si j'avais pris un train en marche en fait. Et tant pis, si je comprenais pas tout. A moi de chercher les tenants et les aboutissants.

Ceci dit, ça reste une lecture intéressante parce qu'elle parle d'acceptation, de résilience, de tolérance. Mais, j'aurai préféré quelque chose de moins rythmé, de plus approfondi.

Je vais pas m'éterniser. C'est comme avec Agatha Raisin, tu en lis un ; et, tu as l'impression de les avoir tous lu. Reste qu'Hamish est un poil plus attachant qu'Agatha. Qu'une fois de temps en temps, ça fait pas de mal. Mais ça gagnerait tellement si les intrigues étaient davantage travaillées.

Cette saga a fait l'objet d'une adaptation en série avec le talentueux, Robert Carlyle dans les années 90. Impossible de mettre la main dessus, vous imaginez. Mais, ça avait l'air d'être vraiment pas mal.

A part ça, j'adore les couvertures des romans de M.C. Beaton. Bien plus que le roman lui-même !

 

🌿🌿🌿
Et vous,
quelles sont vos dernières lectures ?
🌿🌿🌿
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Je vois que tu as encore beaucoup lu. Moi aussi j'aime bien les couvertures de M.C.Beaton mais bon les polars sont faciles à lire et sans prise de tête. Sinon le parler québécois c'est toujours amusant à découvrir :) Merci pour ces présentations et idées de lecture (tu sais ce que je lis, j'en parle beaucoup sur mon blog !)
Répondre
Oui, après j'ai des périodes où je lis moins voir pas. Vu que j'emprunte à deux médiathèques et ce, pas sur la même commune, je me retrouve parfois sans rien ;) ! Mais en général, je lis pas mal ! Oui, très faciles à lire mais je peux pas en lire deux d'affilée. Trop faciles. Oui, c'est très rigolo. Parfois, ça m'a même fait penser à du créole réunionnais. Je t'en prie ! Merci à toi pour ta fidèle présence par ici !